Z comme Ze last one

AZ2017_Z

Charles est le seul des jumeaux à avoir atteint l’âge adulte. Il épouse à Jarville Joséphine Thiébault en mil huit cent soixante-dix-neuf. Le couple a déjà un enfant Charles Joseph né cette même année. Il s’installe à Frouard, puis enter 1881 et 1886 déménage à Trondes. La famille s’agrandit avec les naissances de Jules en 1883, puis Ernest en 1885, Marie en 1889. D’abord journalier, Charles devient terrassier. Joséphine, Ernest et Marie décèdent entre 1901 et 1906, puis Jules avant 1911. Le fils ainé Charles Joseph exempté de service militaire sera engagé volontaire en 1914 et travaillera dans les aciéries. Charles décèdera après 1926.

Y comme Yéti

Az2017_Y

Marie-Pélagie s’est mariée avec un cordonnier à Paris en mil huit cent soixante-douze. Ce dernier Joseph Alexandre Dubois était originaire de Vanves. Je la retrouve veuve en mil neuf cent onze vivant avec son frère François à Millery. A-t-elle eu des enfants ? Ou vivait-elle entre son mariage et son arrivée en Meurthe ?

C’est aussi à Paris que Dominique Auguste s’est marié en mil huit cent soixante-dix-sept avec une jeune femme originaire des Hautes-Pyrénées, Jacquette Pérès. Il était devenu marchand de vin. Ensuite je perds de nouveau sa trace. Le couple est-il resté sur Paris ?

Ils sont comme le Yéti, impossible à trouver.