Calendrier de l’avent 2014 – 4 : le Charron

Le Charron

Définition

charron
Métier Charron _ Source Gallica

Le charron était un artisan spécialiste du bois et du métal. Il concevait, fabriquait, entretenait ou adaptait, réparait les véhicules avant la motorisation, parmi lesquels les voitures communes de transport ou de charge et les engins agricoles et artisanaux : chariot à timon et quatre roues, charrette à brancards, char à bancs, corbillard, binard, tombereau, wagons, charrue simple ou à avant-train, brouette, civière à roues à seize rais, etc.

Loin d’être cantonnées à une clientèle rurale ou de professionnels des transports, ses productions sur mesure répondent au XIXe siècle à une clientèle de cultivateurs, jardiniers, maçons, lavandières, bagagistes, postiers, mineurs, carriers, bouchers…

Le charron travaillait essentiellement durant les périodes ou les travaux des champs étaient plus intense (labour, semailles, moisson…) : les chariots, charrettes ou autres charrues étaient mis à rude épreuve et les roues se brisaient plus qu’a l’accoutumée.

C’est pendant l’hiver et la saison creuse que le charron fabriquait les roues et divers éléments constituant une charrette. Il arpentait aussi les forêts pour y repérer les arbres dont il allait se servir les prochaines années.

 

Dans ma généalogie

Je n’ai que deux charrons qui sont des branches éloignées. Ils étaient enHaute-Vienne, à Jabreilles les Bordes plus précisément.

  • Michel VARRAUD
  • Charles METAYER ou METADIER

Ils étaient tous les deux témoins du mariage de mes aïeuls François METAYER ou METADIER et Magdelaine LAFONT à Jabreilles-les-Bordes en 1795.

 

jabreilles_les_bordes
Jabreilles-les-Bordes – Source Casssini

 

Sources :
Wikipédia.fr
Alembert
Gallica

 

V comme Volondat

V comme Volondatolondat

Origine (source Geneanet)

Nom rencontré dans le Limousin. Semble correspondre au français volonté. Surnom donné à un homme volontaire ?

V comme Volondat

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans ma généalogie

 

La première à porter ce nom est ma grand-mère paternelle. Mes VOLONDAT sont originaires de la Creuse et de Haute-Vienne. Ils ont migrés vers Reims aux alentours de la première guerre mondiale.

Ils étaient maçons ou cultivateurs.

V comme Volondat

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑