Nos enfants ne sont pas des catégories

fille_garconSérieux il faut arrêter de vouloir à tout prix mettre les enfants dans des cases.

Pourquoi faut-il toujours que tout soit rose pour les filles ou bleu pour les garçons ? Je ne dis pas que ma fille ne porte pas de rose mais pas que! Je cherchais une petite bascule en plastique pour mettre dehors, j’ai fait près de 5 magasins avant d’en trouver un « mixte » car dans les grandes enseignes à chaque fois le modèle avait 2 couleurs : rose ou bleu!

De même certains éditeurs ont  des collections de livres très sympas les enfants accrochent bien mais pour les filles c’est la secrétaire, la coiffeuse ou le ménage alors que pour les garçons le pompier, le tracteur ou le train. Pourquoi est-ce que la petite fille ne peut pas conduire la Formule 1 et le petit garçon jouer à la dinette?

Les éditeurs de livres pour enfants et les créateurs de jouets devraient faire plus d’efforts pour proposer ce troisième choix aux parents. Il faut qu’ils se réveillent les filles jouent au foot et les garçons font de la natation synchronisée. Il faut laisser le choix. Si je veux que ma fille soit une princesse aucun soucis mais en ce moment elle joue aux legos et aux petites voitures et non avec ses poupées et tant mieux elle fait ses propres choix, ce n’est pas à l’industrie de lui imposer.

9 réflexions sur “Nos enfants ne sont pas des catégories

  1. Jimbo Généalogie dit :

    Un vaste sujet. Sur lequel je suis partagé. Je te rejoins évidemment sur ce que tu écris, mon second fils a voulu un baigneur, une poussette et une cuisine quand il était petit, et ils les a eu, en plus de son atelier de bricolage.

    Maintenant, il ne faut pas tomber dans l’extrême inverse où les enfants ne seraient plus sexués. Un enfant a aussi besoin de repéres, sans pour autant tomber dans les clichés comme ceux que tu dénonces justement.

    • Plus sexués?

      Les codes sociaux en matière de sexe, sont bien plus souvent des freins à l’épanouissement que des repères utiles.

      Derrière le débat du sexué, se trame en fait un débat moins anodin sur la structure familiale avec pour véritable enjeu: les droits des homosexuels. Les repères dont ont besoin un enfant varient selon les différentes théories des catégories de « psycho », de religieux ou de philosophes, eux mêmes très attachés à leurs limites naturelles et culturelles.

      Je pense que le rapport au sexe, n’est important que quand on souhaite une orientation et ce souhait est-il vraiment dans l’intérêt de l’enfant voire de la société?

      Je pense que les repères dont ont besoin les enfants se situent dans les qualités humaines: Amour, Entraide, Justice et la combativité sans laquelle la justice n’existe pas.
      Des valeurs simples qui incluent tout le reste en posant les jalons qui permettent de déduire simplement de véritables déviances nuisibles à la société.

      Résultat, j’ai de gros doutes sur l’intérêt du « sexué » en dehors de la survie de l’espèce et de ce coté là, nous sommes plutôt dans perspective de surpopulation inquiétante. J’y vois même un problème normatif qui ne me semble plus adapté à notre société.

      La structure familiale, quelle qu’elle soit, sera toujours de type « parents et enfant(s) » , mais risque fortement de compliquer le travail des généalogistes!

      Maintenant, pour mes trois enfants, 1 garçon et deux filles, j’ai essayé de ne pas mettre de barrières et j’ai été confronté au mêmes problèmes d’un environnement commercial sexué à outrance.

      Je m’inquiète bien plus d’une recrudescence des repères qui ont créés des générations de frustrés-coincés, de misogynes etc…

  2. chantal dit :

    ça ne sert à rien de philosopher sur ce genre de sujet, la nature est ainsi faite il y a des mâles et des femelles, généralement les mâles vont à la chasse, se battent pour leur territoire et les femelles élèvent les petits, il n’y a que l’homme pour essayer de changer les choses, on voit ce que ça donne aux USA, laisser vos gosses tranquille ils vous remercieront plus tard

  3. @celsouef Au contraire, ce n’est pas encore une réflexion poussée. Au niveau commercial, c’est comme en politique: en divisant, on obtient des groupes contrôlables (principe de rangement).

    @chantal Oui, c’est le propre de l’homme de ne pas se satisfaire de sa nature animale. Dans la nature aussi, il y a des mâles qui élèvent les petits et des femelles qui vont à la chasse et même l’homosexualité y est parfaitement acceptée. L’histoire le démontre, ce sont certaines religions qui véhiculent l’idée de l’homophobie et l’idée du mal sans aucune réflexion philosophique sérieuse en faisant du genre un standard à ne pas transgresser. Pour le coup, je m’inquiète bien plus des dérives de l’industrialisation non-écologiquement responsable, qui risque elle, va nuire avec certitude, à notre descendance!

    Force est de constater que cette farce dl’identité sexuelle devient un problème qu’en raison d’une intolérance viscérale injustifiée.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s