J comme Julie

L’année mil-huit cent quarante-six voit la naissance de Julie, Emma Domptail le cinq avril. Tout comme ses cinq frères et sœurs elle sera légitimée par le mariage de ses parents. Et après, plus rien elle a disparu comme dirait Jean-Pierre Madère. Les filles de cette famille ont vraiment le don pour n’exister que grâce à…

I comme Identité

Un peu plus de treize mois plus tard, le sept octobre mil huit cent quarante-trois Dominique Auguste Domptail voit le jour. Ce n’est pas une erreur, Marguerite a bien prénommé ce fils comme celui qui est décédé quelques années plus tôt. Ce Dominique fait partie des enfants reconnus par le mariage de François et Marguerite.…

H comme Homonymes

L’année suivante, le six novembre mil huit cent quarante pour être précis, nait Mansui Victor le cinquième enfant de Marguerite et le quatrième naturel. Tout comme Eugène et Marie-Pélagie, il devra attendre le mariage de ses parents pour être reconnu. Un autre petit Mansui vient agrandir la fratrie. Il nait le dix-sept septembre mil huit…

G comme Galère

Nous sommes le trois janvier mil huit cent trente-neuf lorsque la sage-femme du village vient déclarer la naissance de Marie-Pélagie, nouvelle fille naturelle de Marguerite. Elle disparaît après les évènements tragiques, et réapparaît à Paris où elle est devenue blanchisseuse. Elle s’y marie avec Joseph Dubois un cordonnier en mil huit cent soixante-douze. Suite à…

F comme fille

De retour à Uruffe, le huit mars mil huit cent trente-sept Léonie Garnier voit le jour. Elle est la seconde fille de François Garnier et la première de Marguerite Domptail. Même s’ils ne sont pas mariés, il déclare et reconnaît Léonie à sa naissance, ce qui n’est pas dans son habitude. Je ne sais absolument…