G comme Galère

AZ2017_G

Nous sommes le trois janvier mil huit cent trente-neuf lorsque la sage-femme du village vient déclarer la naissance de Marie-Pélagie, nouvelle fille naturelle de Marguerite. Elle disparaît après les évènements tragiques, et réapparaît à Paris où elle est devenue blanchisseuse. Elle s’y marie avec Joseph Dubois un cordonnier en mil huit cent soixante-douze. Suite à ce mariage, elle disparaît à nouveau, pour finalement réapparaître sur le recensement de la commune de Millery en mil neuf cent onze, elle vit avec son frère François. Elle décédera dans cette commune en mil neuf cent quinze. Boucher les trous est une vraie galère.

AZ2017_genea_G

Composition de la famille de François Garnier après la naissance de Marie-Pélagie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s