Calendrier de l’avent 2014 – 19 : Le laboureur / journalier /cultivateur

Le laboureur - Source Gallica

Le laboureur – Source Gallica

Les termes désignant les différentes catégories de paysans sont très variables selon les régions.

En français moderne, un laboureur est une personne qui laboure la terre, sans notion de statut. Sous l’Ancien Régime et jusqu’au XIXe siècle, un laboureur désignait un paysan qui possédait la terre qu’il cultivait et au moins un attelage, cheval ou paire de bœufs et charrue.

Sous l’Ancien Régime, les laboureurs sont généralement des paysans qui se sont enrichis et ont ainsi réussi à échapper partiellement au système de la féodalité.

Les plus pauvres, parmi la population rurale active, sont ceux qui louent, au jour le jour, leurs services, leurs forces et ne disposent que de leurs bras, leurs mains. On les désigne donc comme des « journaliers », des « brassiers », des « manouvriers », etc..

Au fur et à mesure le terme Laboureur a été remplacé par le terme Cultivateur.

 Dans ma généalogie et celle de mon conjoint

Ils étaient très nombreux, environ 50 dont 38 en ligne directe. J’ai l’impression que les laboureurs sont présents surtout au 17è siècle et début 18è, ensuite ce sont des cultivateurs pour la plupart.

Ils étaient présents dans toutes mes branches, sur plusieurs générations et peut importe la région.

Laboureurs

  • Sebastien LAVOCAT (sosa 202), fils de Jean et Marguerite CLEMENT, marié avec Jeanne RAMOUSSET
  • Aimé, Joseph JUSTE (sosa 72) 1805-1871, fils de Gille (Hermenegilde) et Catherine, Josèphe MAGNIER, marié avec Eusèbe JULIEN
    • Né le 7 prairial an XIII (27 mai 1805) – Semeries (59)
    • Décédé le 25 juillet 1871 – Saint Quentin (02)
  • Jean Dit Marien PELUCHET (sosa 322), fils de Jean et Anne CHAVAILLAUD, marié avec Léonarde CHUROUX
  • Jean, Hippolite PIERRE, fils de Nicolas Dit Petit Colas et Catherine NAUDIN
  •  Pierre PERRIER (sosa 1230) †1725, marié avec Louise-Léonarde GOUDARD
    • Décédé le 12 février 1725 – Les cars – Châtelus le Marcheix (23)
  •  Jean DEFANTE (sosa 598), marié avec Marguerite LEFLERE
  • Jean OGER (sosa 1900) †1740, marié avec Marguerite GOBINET
    • Décédé le 15 novembre 1740
  • Claude CHAUCHOT (sosa 400) 1699-1777, fils de Martin et Pierette LOISEAU, marié avec Antoinette LORAIN
    •  Né le 11 janvier 1699 – Saulx-le-Duc (21)
    • Décédé le 30 mars 1777 – Saulx-le-Duc (21)
  • André LAVOCAT (sosa 1616) †, marié avec Didiere FEBURE OU FEBVRE
    • Décédé – Gurgy-la-Ville (21)
  •  Jean JACQUINOT (sosa 3236) †1701, marié avec Nicole MINOT
    • Décédé en 1701 – Buxerolles (21)
  •  Michel MUGNEROT (sosa 3238), marié avec Itaffe MONGIN OU TABELLION
  •  Nicolas Dit Petit Colas PIERRE (sosa 938) †1771, fils de Jean-Pierre Dit le Jeune et Nicole COTELLE, marié avec Catherine NAUDIN
    •  Décédé le 11 juin 1771 – Vaudemange (51)
    • Inhumé le 12 juin 1771 – Vaudemange (51)
  •  Jean-Pierre Dit le Jeune PIERRE (sosa 1876), marié avec Nicole COTELLE
  • Jacques NAUDIN (sosa 1878), marié avec Marguerite VIELLET
  • Léonard COUTURIER (sosa 658) †1764, marié avec Isabelle CATHERAUD
    • Décédé le 27 février 1764 – Jabreilles les Bordes (87)
  •  Joseph AUFILS 1764-, fils de Michel et Marguerite PARICHOU, marié avec Magdelaine COURTANT
    • Né le 20 mars 1764

 

Cultivateurs

 

  •  Léonard JOUANETAUD (sosa 88) ca 1767-, fils de François et Françoise DELISLE, marié avec Léonarde DEVILLECHABROLLE
    • Né vers 1767
  •  Henri, Nicolas GADAULT (sosa 398) 1713-1799, fils de Claude Nicolas et Anne CHRETIEN, marié avec Catherine TOCQUART
    • Né le 13 avril 1713 – Gironcourt / Vraine (88)
    • Décédé le 13 mars 1799 – Gironcourt / Vraine, (88)
  • Léonard VOLONDAT (sosa 40) 1822-1897, fils de Jean et Jeanne CHEVAILLAUD, marié avec Léonarde JOUANETAUD
    • Né le 30 juillet 1822 – Chatain – Saint Goussaud (23)
    • Décédé le 15 juillet 1897 – Le chatain – Saint Goussaud ,(23)
  • Isidore Erasme GARNIER (sosa 26) 1841-, fils de Jean-Baptiste Alexandre et Antoinette VIARD, marié avec Catherine, Théodore BOUSSEL
    •  Né le 10 juillet 1841 – Uruffe, (54)
  • Léonard HALARY (sosa 152) 1768-1851, fils de Jean , marié avec Léonarde LEMERLE
    • Né en 1768 – Champegaud (23)
    • Décédé le 21 avril 1851 – Saint Goussaud (23)
  •  François METAYER OU METADIER (sosa 154)1760-, fils de Jean et Anne VARDAUD, marié avec Magelaine LAFONT
    • Né le 3 octobre 1760
  • Léonard LAFONT (sosa 310) 1737-, marié avec Catherine LAGORSES
    • Né en 1737
  • Gilles Joseph Marie PANNETIER (sosa 70) 1791-, fils de Gilles et Perrine LANGEVIN, marié avec Julienne SAUVAGE
    • Né le 14 novembre 1791 – Bertin
    • Baptisé le 14 novembre 1791 – Servon sur Vilaine (35)
  •  Jean BUJAUD (sosa 82) 1794-1859, fils de Léonard et Marie GALATAUD, marié avec Marie PASSETEMPS
    • Né le 9 janvier 1794 – Jabreilles les Bordes (87)
    • Décédé le 25 octobre 1859 – Saint Goussaud (23)
  • Jean PASSETEMPS (sosa 166), marié avec Simone BARTOUX
  • André BOURAT (sosa 92) 1808-, fils de Jacques BOURAS et Geneviève PRIEUR, marié avec Marie GALBRUN
    • Né le 25 juillet 1808 – Saint Maurice de la Souterraine, (23)
  • Jacques BOURAS (sosa 184) 1781-, marié avec Geneviève PRIEUR
  • Mathurin GALBRUN (sosa 186) 1788-, fils de Pierre et Anne ANCHETRAINE, marié avec Anne LAVALETTE
    • Né le 5 octobre 1788 – Saint Maurice de la Souterraine (23)
  • Pierre GALBRUN (sosa 372), marié avec Anne ANCHETRAINE
  • Pierre MATIGOT
  • Sylvain MATIGOT 1837-
  • Jean PANNETIER (sosa 280) 1715-1786, fils de Jean et Julienne PELTIER, marié avec Suzanne MARCHAND
    • Né le 25 novembre 1715 – Servon sur Vilaine (35)
    • Décédé le 11 avril 1786 – Lebretin – Servon sur Vilaine (35)
  • André BOURRAT 1862-, fils de Léon-Mathurin et Marie MATIGOT
  • Léonard VOLONDAT (sosa 160) 1775-1826, fils de Jean et Marguerite GROS, marié avec Léonarde PELUCHET
    • Né le 29 septembre 1775 – Laurière (87)
    • Décédé le 15 février 1826 – Saint Goussaud (23)
  • Jean DEFANTE (sosa 598), marié avec Marguerite LEFLERE
  • Jean Léonard Dit le Jeune BUJAUD (sosa 328) 1739-1798, fils de Léonard Dit L’Aîné et Françoise PASQUET, marié avec Marie COUTURIER
    • Né le 5 août 1739 – Jabreilles les Bordes (87)
    • Décédé le 16 juin 1798 – Jabreilles les Bordes (87)
  • Léonard CHEVAILLAUD (sosa 162), marié avec Léonarde RAGOT
  • François, Joseph BOULONNE ca 1821-, fils de Jean-Baptiste, Joseph et Angélique MIDAVOINE, marié avec Rosine, Joseph DANHIERES
  •  Antoine, Joseph LENGLET 1759-1837, fils de Charles et Marie-Thérèse DURANT, marié avec Catherine, Joseph DROISSART
    • Né en 1759 – Maulde (59)
    • Décédé le 24 avril 1837 – Maulde (59)
  • François, Joseph BAUDRY †1843, fils de Hubert, Maximilien et Marie-Josèphe WRIBOURT, marié avec Marie-Josèphe MATHON
    • Né – Maulde (59)
    • Décédé le 23 août 1843 – Maulde (59)
  • Pierre DEVILLECHABROLLE (sosa 178), marié avec Léonarde DEVILLECHABROLLE
  • Jean-Baptiste, Joseph BOULONNE, marié avec Angélique MIDAVOINE

 

 

Journaliers

 

  • Antoine CHOCHOT (sosa 50)1809-1888, fils d’Edme et Anne LAVOCAT, marié avec Marguerite ELOPHE
    • Né le 2 décembre 1809 – Rouvres sur Aube, (52)
    • Décédé le 1er novembre 1888 – Vaucouleurs (55)
  • Jean-Baptiste ANCHE (sosa 232) 1761-1839, fils de François, Nicolas et Marie-Claude DUFAUT, marié avec Marie-Louise ROUSSY
    • Né le 3 juin 1761 – Ville-en-Selve (51)
    • Décédé le 18 janvier 1839 – Prosnes (51) ,
  • Claude BOUSSEL (sosa 54)1827-, fils de François et Jeanne PERLIN, marié avec Catherine Theodore DEMANGE
    • Né le 28 novembre 1827 – Vaucouleurs (55)
  • Jean-Baptiste DANHIER ca 1821-
  • Charles LENGLET, marié avec Marie-Thérèse DURANT
  •  François BOUSSEL (sosa 108) †1832, fils de Nicolas et Magdelaine DE MASSET, marié avec Jeanne PERLIN
    • Décédé le 23 août 1832 – Vaucouleurs (55)
  • Louis-Joseph DANHIERE, marié avec Constance TILLIEUX
  • Jean-Baptiste BUJON ca 1792-, marié avec Catherine CHAGNON
  • Jean-Baptiste CHARBONNIER ca 1836-
  • Jean BUJON ca 1816-
  • Jean-Baptiste, Denis ROLLET ca 1833-
  • François, Louis, Augustin GARNIER 1802-1859, fils de Charles et Elisabeth PETITBIEN

 

 Sources

Gallica

Wikipédia

Calendrier de l’avent 2014 – 5 : le Fileur

Le fileur, la fileuse, l’ouvrier de filature

Définition

La fileuse (celle des filatures industrielles) était responsable d’un ou plusieurs métiers à filer

fileuse

La fileuse – Source Gallica

(ou à retordre), machines destinées à réalisées des bobines de fil destinées à la vente (bobines de fil simple ou de fils retordus, c’est à dire comportant 3 ou 4 fils tressés).Certains métiers mesuraient entre 20 et 25 mètres de long et comportaient une quarantaine de broche. Les fileuses devaient alimenter les métiers en mèches placées derrière les machines dans des très grands « pots » (ou en fils placés en haut des machines pour les métiers à retordre). elles devaient surtout rebouter les fréquents fils cassés, devant !

Dans ma généalogie, deux départements sont concernés par cette industrie : l’Aisne et les Ardennes

Les filatures dans l’Aisne

filature_Aisne_1880

Carte des filatures de l’Aisne en 1880 – Source Histoireaisne.org

L’industrie de la laine était la plus importante en 1880 puisqu’elle employait 6.600 ouvriers, plus de la moitié de ceux qui se trouvaient alors dans toute l’industrie textile et plus du quart de tous les ouvriers vivant alors dans le département. Elle était concentrée à peu près uniquement dans les deux  rrondissements du nord : ceux de Vervins et de Saint-Quentin.

Les filatures dans les Ardennes

carte_filatures_ardennes

Carte des filatures dans les Ardennes – Source étude de la région Champagne-Ardenne 2009

Une enquête de la Région Champagne-Ardenne de 2009 a recensé 60 filatures (19e siècle ; 20e siècle), dont 31 ont été sélectionnées pour l’étude.
Leur localisation s’organise en 3 foyers principaux :
– la vallée de la Meuse (et ses affluents) en amont de Sedan, et surtout à Sedan même,
– dans l’ouest du département, le long de la vallée de la Vaux,
– Le Rethelois.
La majorité des filatures se trouve dans le bassin sedanais, dont elles constituent l’activité historique depuis l’installation de la manufacture royale du Dijonval au milieu du 17e siècle. Alors que ce foyer est le plus ancien, c’est également celui dont l’activité a perduré le plus tardivement (3e quart 20e siècle). La période d’activité des usines de la vallée de la Vaux n’a par contre pas dépassée la Première Guerre mondiale. Les premières filatures mécanisées apparaissent à la suite de celles d’Angecourt et de Mouzon, construites sous l’impulsion du baron Poupart de Neuflize, respectivement en 1807 et 1809. Elles utilisaient directement l’énergie hydraulique et très vite la vapeur (Lainé à Rethel), puis l’électricité produite in-situ par l’intermédiaire de turbines hydroélectriques. Les bâtiments de hauteur caractérisent les premiers âges de la filature concentrée. Lalobbe, Mouzon, Angecourt, Givonne et Pouru-Saint-Remy (bâtiments disparus, mais documentés), Rethel, La Ferté-sur-Chiers et Chémery-sur-Bar (bâtiments conservés) en sont les meilleurs exemples. A la fin du 19e siècle, les filatures se développent en surface et non en hauteur, à l’exemple d’Hannogne-Saint-Martin où la filature primitive qui brûle est reconstruite avec des bâtiments à shed en rez-de-chaussée. Sur la fin du 19e siècle, alors que le tissage est intégré aux unités de production, les usines s’étendent. Les sites anciens s’adaptent (Givonne), d’autres sont créés de toute pièce (usine de l’espérance à Floing).

Dans ma généalogie

J’ai plusieurs branches qui sont concernées par ces métiers, aussi bien de mon côté que de celui de mon conjoint.

  • Aimé, Joseph JUSTE 1805-1871, fils de Gille (Hermenegilde) et Catherine, Josèphe MAGNIER, marié avec Eusèbe JULIEN – Saint-Quentin (Aisne)
  • Elisabeth Adélaïde GOSSET 1793-1857, fille de Jean-Baptiste , mariée avec Augustin Isidore BRASSEUR – Saint-Michel (Aisne)
  •  Marie Louise DESQUILBET 1755-1834, fille de Jacques et Marie-Louise OGER, mariée avec Pierre Joseph BRASSEUR – Saint-Michel (Aisne)
  • Marie Madelaine TROCME 1764-1802, fille de Pierre et Cécile DOLLE, mariée avec Éloi DUMONT  – Levergies (Aisne)
  • Marguerite RANDON †1829, mariée avec Jean-Pierre PÉCHENET – Marvaux-Vieux (Ardennes)
  • Jean-Baptiste PÉCHENET †1785, marié avec Catherine CLIQUET – Marvaux-Vieux (Ardennes)
marvauxvieux

Marvaux-Vieux – Source Cassini

 

 

Sources

Etat  de  l’industrie dans le Département l’Aisne entre 1869 et 1880, comparé à I’état actuel – p 108 à 134

Etude de la Région Champagne-Ardenne de 2009 sur les Filatures 

Gallica

 

Marie-Joséphine Massioux-Pailliette-Juste (1841-1864)

Marie-Joséphine est née en l’an de grâce 1841 à Laon. Elle est alors la fille naturelle de Constance Massioux. Deux semaines après sa naissance, elle est reconnue par son père François Pailliette. Ses parents a priori ne se marieront jamais. Son père vivant à Soissons, il consentira à son mariage via un notaire en 1860. Elle sera couturière comme sa mère et aura quatre enfants, Henri, Alexandre, Emilie et Marie-Louise de son mari Aimé Juste, un peintre comme son père. Elle est décédée à l’âge de 23 ans à Saint-Quentin des suites d’un accouchement, précédant sa petite Marie-Louise de deux jours.

Source : BIU santé Descartes

Source : BIU santé Descartes