Galerie

Ma participation aux journées internationales des livres voyageurs 2015

JILVJ’ai décidé de participer cette année aux Journées internationales du livre voyageur. Voici la description qu’ils en font sur leur page facebook

Amies, amis, les 20 et 21 mars, engagez-vous !

Participez aux journées internationales du livre voyageur organisées par l’association Improbables Librairies, Improbables Bibliothèques en partenariat avec la Fête du Livre Jeunesse de Villeurbanne.

Le principe est simple :

– Remplir le formulaire d’inscription : http://goo.gl/forms/ENNJYIZLg2
– Sélectionner des livres ; ceux qui ont plu (ou moins plu).
– Coller l’étiquette avec le nom de l’événement (téléchargeable sur le site
Facebook (ou envoyée par mail).
– Prendre une dernière photo du livre à l’endroit où il a été lâché Voire une photo des lâcheurs et/ou de ceux qui ont trouvé les livres.

La photo mais pourquoi pas accompagnée d’un petit mot doit être envoyée à l’adresse suivante: travellingbookdays@gmail.com

Et pour celle ou celui qui trouve un livre ?

– Le lire (ou pas), le garder (ou pas), mais il est conseillé de le relâcher dans un autre endroit afin que d’autres puissent en profiter !
– Envoyer par e-mail son commentaire et une photo de l’endroit où le livre a été à nouveau libéré à travellingbookdays@gmail.com

Un choix de photos et commentaires reçus lors des Journées internationales du livre voyageur sera présenté pendant la Journée professionnelle de la Fête du livre jeunesse de Villeurbanne le vendredi 27 mars 2015.

Pour toute information rendez-vous sur :

Facebook: Journées internationales du livre voyageur – Travelling…
Mail: travellingbookdays@gmail.com

http://www.fetedulivre.villeurbanne.fr/

J’ai sélectionné 5 livres qui vont partir vers d’autres lecteurs. Les voici donc :

IMG_5873Un employé modèle de Paul Cleave (résumé éditeur)

Christchurch, Nouvelle-Zélande. Célibataire, aux petits soins pour sa mère, Joe Middleton travaille comme homme de ménage au commissariat central de la ville. Ce qui lui permet d’être au fait des enquêtes criminelles en cours. En particulier celle relative au Boucher de Christchurch, un serial killer accusé d’avoir tué sept femmes dans des conditions atroces. Pourtant, même si les modes opératoires sont semblables, Joe sait qu’une de ces femmes n’a pas été tuée par le Boucher de Christchurch. Il en est même certain, pour la simple raison qu’il est le Boucher de Christchurch. Contrarié, Joe décide de démasquer le plagiaire. Et, pourquoi pas, de lui faire endosser la responsabilité des autres meurtres… Variation sublime sur le thème du tueur en série, ce roman d’une originalité confondante, au-delà des clichés du genre, révèle un nouvel auteur, dont on n’a pas fini d’entendre parler.

Fièvre de Val McDermid (résumé éditeur)

Le psychologue profileur Tony Hill a cette fois-ci affaire à un adversaire des plus retors. Un tueur insensible à la jeunesse et l’innocence, motivé par les désirs les plus pervers… Lorsqu’on retrouve le cadavre mutilé d’une adolescente, Tony et l’inspecteur en chef Carol Jordan se rendent vite compte que c’est le début d’une cruelle campagne qui prend pour cible des jeunes gens sans lien apparent. Leur assassin, tel un véritable
caméléon, les rencontre sur internet, feint de partager leurs centres d’intérêts ou leurs croyances, tout ça pour les mener à une mort certaine. Aux prises avec les fantômes qui ressurgissent de son passé, Tony, écarté de l’affaire par le patron de Carol, a désespérément besoin de s’évader dans le travail. Il lutte pour trouver les bonnes réponses dans l’une des enquêtes les plus éprouvantes qu’il ait jamais menées… Maître incontesté du polar, McDermid met son héros au supplice dans ce nouvel opus. Effroyable et brillant.

Ecorces de sang de Tana French (résumé éditeur)

Trois enfants ne ressortent pas des bois où ils ont passé l’après-midi. La police retrouve un seul garçon. Il ne se rappelle rien : les deux autres ne réapparaîtront jamais. Vingt ans plus tard, Rob, l’unique rescapé, est devenu inspecteur de police. Quand une fillette est tuée dans ces mêmes bois, il est chargé de l’enquête et doit affronter les secrets d’un passé qui le hante.

Bête noire d’Eric Dupond-Moretti (résumé éditeur)

Encensé par ses admirateurs, critiqué par beaucoup de magistrats, la « Bête noire » des prétoires s’explique pour la première fois.

Non, il n’est pas fasciné par le mal, mais il défend autant la présomption d’innocence que le droit – pour les criminels de tout bord – à une juste peine qui ne varie pas du simple au double d’une cour d’assises à l’autre. Non, il n’est pas l’ennemi des magistrats, mais il s’interroge sur l’absence de la notion d’humanité dans leur serment, alors qu’elle figure dans celui des avocats. Car ceux qui lui confient leur destin sont aussi des êtres humains, dont la ligne de vie a parfois de quoi inspirer aux jurés une certaine clémence. Non, il n’est pas contre l’État, mais il est souvent révolté par le fonctionnement de la Justice. Comme personne ne l’a fait auparavant, il raconte les petits arrangements, les influences et les pièges qui peuvent biaiser un verdict. À travers les anecdotes et les souvenirs édifiants des grands procès d’assises auxquels il a participé, il dresse le portrait d’un système judiciaire implacable, au sein duquel la défense n’est guère que tolérée, même quand elle tente désespérément d’éviter les erreurs judiciaires.

Lune trompeuse de Ben Pastor (résumé éditeur)

Novembre 1943. Vittorio Lisi, l’un des hommes forts du parti fasciste à Vérone, est assassiné dans l’Italie occupée. Clara, sa jeune épouse, apparaît rapidement comme le principal suspect. Délicate, l’enquête est confiée au major de la Wehrmacht Martin Bora, récemment transféré du front russe. Etroitement surveillé par sa hiérarchie depuis qu’il s’est opposé aux menées des SS sur le front de l’Est, Bora doit jouer de prudence et composer avec le tempérament latin de l’inspecteur Sandro Guidi, qui n’est pas insensible aux charmes de la jeune veuve…
Très vite, les questions se multiplient. Qui était véritablement Vittorio Lisi ? Que signifient les mystérieuses initiales inscrites sur son calendrier ? Quel sens donner à cette lettre C tracée sur le sol juste à côté de son corps ? Des membres de la milice fasciste à l’ancien amant de la veuve, des ennemis politiques du défunt à ceux qui connaissent la vérité sur son passé, les suspects s’accumulent. Le policier italien et le militaire allemand vont devoir s’efforcer de surmonter leurs différences pour travailler ensemble. Dans le même temps, Bora reçoit l’ordre de superviser la déportation des juifs de Vérone. L’enquête criminelle se double alors d’un cas de conscience…

Voilà ils sont prêts demain ils vont se retrouver à Reims et Paris.

Si vous les croiser, n’hésitez pas à les emmener avec vous.

Bonne lecture !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s