L’épine belge

Je suis toujours bloquée sur l'arrière-grand-père de mon ami. J'en avais déjà parlé au mois de mai : Mystère généalogique 2

Je reprends : la mère de ma belle-mère Paulette AUBRY est née de Louise, Charlotte AUBRY. Il n'y a pas le nom de son père sur son acte. A priori ce monsieur, belge, aurait été marié à une autre à l'époque et ne l'a donc pas reconnue. Il a cependant toujours vécu avec sa maman qui était marinière.

J'ai retrouvé sa trace car il semble avoir signé l'acte de mariage de Paulette, donc son nom serait VAN DER JEUGHT. Je n'ai pas de prénom et je ne sais pas d'où il serait originaire en Belgique. Sur ce même acte j'ai appris qu'en 1932 ils vivaient offciellement à Paris, Quai Valmi, I25 sur le bateau le Pondérant.

Je ne trouve pas en ligne les recensements

  1. à Vitry le François (Marne) vers 1913, date de la naissance de Paulette
  2. à Paris vers 1932, date du mariage

En ce qui concerne les bateliers j'avais cru comprendre qu'il pouvait exister quelque chose mais pour le moment je suis toujours bloquée.

Je jette donc cette bouteille non à la mer mais à la Seine vu les circonstances.

L'épine belge

10 réflexions sur “L’épine belge

  1. Merci Sophie. Je ne maitrise pas encore Gallica il faut vraiment que je me penche dessus cela à l’air d’une vrai mine d’or !

  2. Tu peux essayer la recherche par personne sur le site des Archives de Belgique (http://search.arch.be/fr/rechercher-des-personnes), pour voir si tu trouves un candidat potentiel. Avec le peu de renseignements que tu as, ce sera sûrement compliqué… Une piste pourrait être de chercher des actes concernant des personnes portant ce nom et comparer les signatures, en réduisant les recherches aux lieux où il pouvait y avoir des bateliers ?

  3. Bonjour, Est-ce que cette personne était propriétaire de biens ? Si oui tu peux faire une recherche par nom dans les archives de l’enregistrement : fichier du répertoire général qui te donnera les éléments pour accéder au répertoire général. Ce dernier te donnera des références de l’enregistrement d’actes passés devant notaire ou pas. Vu la particularité du nom, ta recherche sera peut être réduite.

  4. Bonjour Céline,
    En parcourant « le.verger aux épines » de cedeca (Des Branches) je tombe sur ton énigme.
    Pour la battelerie : 2 sources:
    1) Le CG de Conflans – capitale de la batellerie – ils constituent une base de données des bateliers de Conflans puis de France. Contact par Geneanet http://gw.geneanet.org/cvanklaveren?lang=fr;pz=cendrine+jacqueline+daniele;nz=van+klaveren;ocz=0;m=NOTES;f=Cercle_Conflans
    2) le Fichier de la batellerie et des mariniers
    http://fr.m.wikipedia.org/wiki/Fichage_en_France#Fichier_de_la_batellerie

    Crée en 1942 pour le suivi des mariniers, ce fichier manuel n’a jamais été rendu public. Comptant 52 000 fiches, il est aujourd’hui détenu, au titre des archives, par le STRJD (Service technique de recherches judiciaires et de documentation) à Rosny-sous-Bois (93). Devenu obsolète en raison de son mode d’alimentation et de fonctionnement, il fait l’objet d’une procédure d’épurement depuis 1974. Néanmoins, il est conservé en l’attente de sa transformation en fichier informatique.

    Thierry

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s