Broadchurch, le polar psychologique par excellence

Broadchurch, le polar psychologique par excellence

Moi qui adore l'ambiance des policiers anglais que ce soit dans les romans ou dans les séries, j'ai beaucoup aime les premiers épisodes de Broadchurch.

Sur la plage d'une petite station balnéaire anglaise tranquille, on retrouve le corps d'un jeune garçon. Un temps envisagé le suicide est vite écarté pour laisser la place à une enquête criminelle. Ce qui va déchainer les médias. La tension est vraiment palpable dans cette petite communauté ou tout le monde se met à soupçonner tout le monde. Cela me fait penser aux Agatha Christie ou l'on ne peut faire confiance à personne!

L'enquête est confiée à une enquêtrice locale, Ellie Miller qui, au lieu de la promotion attendue, se voit imposer une collaboration avec un nouveau venu qui lui a « piqué » son poste, l'inspecteur Alec Hardy, un homme acariâtre, malade et poursuivi par les remords de son échec lors d'une précédente enquête.

Je ne connaissais l'acteur principal, David Tennant que de nom n'ayant jamais regarde Dr Who. Je le trouve vraiment bon. J'ai quand même été un peu perturbée de l'entendre parler avec la voix du D Kovac (joué pas Goran Visnjic) dans Urgences je ne sais pas si c'est sa voix française habituelle mais bon au bout d'un moment on s'y fait même si la V.O. est nettement meilleure que la V.F. !

Le duo de policier est pas mal pensé, on ne tombe pas dans le cliché de l'homme et de la femme qui vont forcement finir ensemble. Ce qui est bien car cela met vraiment en avant l'enquête.

Cette enquête 100% britannique change vraiment des séries américaines et cela fait du bien. Ce qui est intéressant avec ce type de série c’est que l’enquête est aussi là pour dépeindre la société britannique actuelle. On va voir le fonctionnement de la communauté, les non-dits. Un vrai polar-psychologique à l’anglaise en somme.

Le seul point négatif de cette série, c'est le rythme de diffusion. Avec trois épisodes par soirée on a vraiment l'impression que France 3 cherche à se débarrasser de cette série.

Maintenant j'attends lundi avec impatience…

3 réflexions sur “Broadchurch, le polar psychologique par excellence

  1. bien d’accord, les séries anglaises sont vraiment top. C’est vrai que 2 épisodes seraient suffisants. Là on est à la saison 1 et la saison 2 parlera d’un nouveau meurtre ? Bravo Céline pour ton blog.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s