Georges, Désiré Aubry : hommage au maillon manquant

J’ai connu Georges grâce à ma belle-mère. Il y a quelques temps, elle a retrouvé des photos et papiers de famille qu’elle m’a confiés.

De Georges j’ai son livret militaire, son certificat de bonne conduite et probablement une photo.

Georges était le maillon qui me manquait pour avancer complétement sur une branche. Ma belle-mère pensait que c’était son arrière-grand-père mais en regardant les dates j’ai vu que ce n’était pas possible. Par contre il m’a donné une nouvelle piste me permettant de retrouver la grand-mère de ma belle-mère et de commencer à remonter cette branche sur plusieurs générations. Au final il s’avère que Georges était le frère de la grand-mère de ma belle-mère.

genea_aubry_georges

Liens entre Georges et ma fille

Georges est né à Rouen le 18 mars 1887, sous le nom de sa mère tout comme ses sœurs.  Ils ne seront reconnus qu’au mariage de leurs parents à Paris en 1895.

 Il sera marinier contrairement à son père et son grand-père qui étaient chaudronniers. Comme beaucoup il ne savait pas nager !

Je sais grâce à son livret militaire et à sa fiche matricule qu’il était brun, avait les yeux également bruns, le front ordinaire, le nez et la bouche moyens, le menton rond et le visage ovale. Enfin il mesurait 1m60.

Le reconnaissait vous sur la photo ci-dessous?  Je pense que c’est lui à cause du 106 sur son col, il était affecté à ce régiment lors de son service. De plus très bon tireur il recevra en 1910 une épinglette en argent et un cor de chasse brodé d’or, décorations que l’on retrouve sur cette photo.

Aubry_Georges

Photo supposée de Georges, Désiré Aubry

Georges était assez instruit pour savoir lire et écrire.

Il est appelé au service en 1907. Il fera 1 ans, 11 mois et 18 jours de service d’après son livret militaire.

Mobilisé le 1è août 1914 comme beaucoup, il arrive au corps le 4 août. Il disparait le 22 septembre 1914 à Cauroy-les-Hermonville dans la Marne. C’est la date qui sera retenue pour son décès.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Une réflexion sur “Georges, Désiré Aubry : hommage au maillon manquant

  1. Un marinier qui ne savais pas nager … Enfin, j’ai bien trouvé un aïeul de mon mari qui avait des problèmes de vue et était engagé dans l’artillerie !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s