P comme Protestant

Au hasard d’un acte j’ai découvert qu’il était fort probable qu’une partie des ascendants de Jean-Louis Lurquin étaient protestants. En effet, l’acte de décès de la mère de Charles Lurquin a été rédigé par un pasteur et a dû être légalisé par un « Grand Vicaire ».

Nous sommes en 1726 et l’Edit de Nantes a été révoqué trente et un auparavant par l’Edit de Fontainebleau.

Lemaire_Marguerite_D

Extrait de l’acte de mariage de Charles Lurquin faisant référence au décès de sa mère Marguerite Lemaire

Cette découverte amène de nombreuses questions :

  • Pourquoi cet acte a-t-il dû être légalisé ?
  • Est-ce que cela signifie que les actes protestants n’étaient pas reconnus à l’époque ?
  • Comment pouvait vivre cette partie de la famille compte tenue de la situation ?
  • Comment retrouver trace de la famille ?

Les archives protestantes me sont inconnues, mais existent-elles pour cette période et à cet endroit ? D’après le Musée du Désert, voici les démarches à effectuer : « Pour retrouver des noms, des dates et des lieux en France, il convient donc de fouiller tous les éléments qu’ont laissés ces protestants clandestins. Registres des pasteurs, extrait d’état civil pour un mariage ou un baptême, acte notarial, mention dans une Bible, procès ou condamnation « pour cause de religion », actes de « légalisation » de l’état civil clandestin à partir de l’Edit de Tolérance (1787)…. »

Tout ce que je sais c’est que la famille semble originaire de Catillon-sur-Cambre dans le Cambrésis où se trouvait une grosse communauté protestante.

lieux_protestants_Nord

Lieux de mémoire du Nord protestant – Source Musée du protestantisme


Rapide historique du protestantisme dans le Nord

La région Nord regroupe les départements du Nord et du Pas-de-Calais. Ceux-ci sont formés des anciennes provinces d’Artois, du Hainaut, de Flandre et du Cambrésis, qui faisaient partie depuis la mort de Charles le Téméraire en 1477, du Saint-Empire Romain Germanique. Ce n’est qu’en 1713, que ces provinces deviennent françaises.

Dès le début du XVIe siècle, malgré la toute puissance de l’Église catholique, les idées de la Réforme y sont diffusées.

En 1685, les quelques familles restantes alentour abjurèrent et à la fin du siècle il ne restait dans la région du Nord qu’environ 300 familles protestantes.

Plus de détails :


D’après les informations historiques en 1685 il ne restait que 300 familles dans le Nord soit peut de temps avant la naissance de Charles.

  • Est-ce que cette branche en faisait partie?
  • Et aussi est-ce que seule la famille de Marguerite Lemaire était protestante ou est-ce que cela signifie que Gilles Lurquin est ainsi certainement Charles l’étaient également?
  • Se sont-ils convertis car le mariage de Charles Lurquin et de Cecyle Geoffroy a été célébré par un prêtre catholique?

Ainsi un jour il faudra que je me déplace aux Archives du Nord pour essayer de démêler tout cela si c’est possible.

Lemaire_Marguerite

Liens entre Marguerite LEMAIRE et Jean-Louis LURQUIN

Source : Le Musée du Désert

Une réflexion sur “P comme Protestant

  1. martine dit :

    et voila programmée une balade dans le nord…comment tes nerfs ont ils pu resister à tant de découvertes?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s