Lettre ouverte à mes ancêtres

Bonjour à tous,

Je me présente, je m’appelle Céline et je suis votre descendante. Je suis férue de généalogie, c’est une science qui a pour objet la recherche des ancêtres (donc vous en l’occurrence).

Je ne sais pas combien vous êtes si je ne compte que mes ascendants directs ou également les collatéraux (vos frères et sœurs pour être claire).

Si je vous écris aujourd’hui c’est pour vous houspiller un peu. Le premier qui me dit c’était mieux avant je le mets à l’amende.

Commençons par certaines dames qui ont eu des bébés hors mariage, je ne vous jette pas la pierre car j’ai fait pareil, mais avoir le nom du père m’aurais bien servit quand même. Je fais comment moi pour avancer après cela ? Bon que cela arrive une fois, cela passe. Mais trois ou quatre, vous ne me ferez pas croire que vous ne savez pas qui est le papa. Hein Constance, hein Maria ?

Et puis les enfants nés sous le nom de leur mère mais qui changent de nom par acte du tribunal ! Je sais que cela ne devait pas être facile tous les jours Eugène mais quand même reprendre le nom de ton assassin/bagnard de père c’était vraiment nécessaire ? A moins que ce ne soit pour te sentir proche de la famille car Jean-Baptiste t’avait recueilli avec tes frères et sœurs ?

Et c’est quoi cette façon de déménager sans prévenir ? Isidore ? David ? Jean ? Comment voulez-vous que je retrouve tous vos enfants moi ? Quand il y a les recensements cela aide un peu mais avant ? J’espère vraiment trouver vos successions sinon gare à vous.

En parlant des recensements d’ailleurs, sérieux vous avez un prénom de baptême les gars ce n’est pas juste pour décorer. Alors vos prénoms usuels ou surnoms, c’est sympa de les connaître, mais ça embrouille quand même les choses.

Et les parents qui refusent un mariage ! Si vous aviez expliquer cela m’aurais aider à comprendre et en plus j’adore les cancans! N’est-ce pas Antoinette.

Et la signature, vous savez ou vous ne savez pas signer, cela ne peut pas dépendre des jours ! N’est-ce pas Léonard ?

L’idée c’est que j’écrive votre histoire, alors mettez-y un peu du vôtre sinon comment voulez-vous que j’y arrive ? Alors on se met en ordre de marche et si vous voulez apparaître dans l’histoire, vous avez intérêts à avoir fait le nécessaire.

 

Céline, votre descendante qui vous adore.

18 réflexions sur “Lettre ouverte à mes ancêtres

  1. Bien dit Céline ! Si après cela ils ne rentrent pas le rang …..en plus je crois que je peux faire un copier/coller de ta lettre , j’ai les mêmes comportements dans mon arbre …..merci de m’avoir fait rire . Bises

  2. Muriel dit :

    C’est tout à fait celà, joliment romancé !
    J’avoue que si je devais donner les premiers outils pour débuter une généalogie votre article est parfait :).

  3. Annick H. dit :

    Pourriez-vous, s’il vous plait, envoyer cette lettre à mes ancêtres également? Eux aussi ont besoin d’être houspillés. Merci à l’avance….. Comme on dit, on ne choisit pas sa famille; alors il faut bien faire avec ce que l’on trouve et s’en accommoder……

  4. Xavier GUYOT - Président du Loiret Généalogique dit :

    Marrante, votre idée. Chacun de nous a forcément déjà eu toutes ces réflexions qu’on aimerait faire à nos ancêtres. Je fais passer votre lettre à mon réseau de… contemporains.

  5. martine dit :

    coucou Céline.parfaite cette lettre à tes ancétres. Maintenant faut qu’ils te répondent. Si y en a qui ont croisé Marie Louise ils sont autorisé a donner quelques info sur son passage au couvent.
    Allez les ancétres de Céline soyer indulgents, si on vous recherche c’est qu on vous aime

  6. Martine B. dit :

    Bonjour Céline,
    Ah ces ancêtres ! j’ai les mêmes dans mon arbre.
    Je suis touchée par votre message à votre tribu, j’en ressens toute la tendresse que vous leur témoignez.
    Je suis sûre qu’ils vont vous faire des signes en vous offrant de bonnes opportunités dans vos recherches. Tenez-nous au courant de vos trouvailles…

  7. ribier dit :

    Et oui Céline, nos ancêtres ne sont pas toujours coopératifs, ou peut être veulent ils nous mettre à l’épreuve et vérifier notre désir réel de les retrouver . En tout cas quand on arrive à déjouer leurs pièges , quel bonheur !!!
    Et bravo pour cette lettre sympathique que j’aurais aimé écrire.

  8. Colette Leriche dit :

    Super Céline. On a tous des difficultés similaires et on cherche, on recherche, on laisse, on y revient mais quelquefois ils sont trop bien cachés, alors on abandonne encore, puis on y revient, on espère de nouveau, c’est cela la passion de la généalogie. Colette

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s