O comme Origine des faits

AZ2017_O

François Garnier est accusé d’assassinat et subsidiairement de coups ayant occasionné la mort sans l’intention de la donner.

Tout commence le cinq janvier mil huit cent cinquante-huit lorsque trois colporteurs savoyards  les frères Claude et François Redoux et leur beau-frère François Allamant arrivent à Uruffe avec l’intention d’y dormir pour la nuit. Passant devant le logis de Garnier, ils entendent les cris de deux jeunes enfants que ce dernier était en train de maltraiter de manière révoltante. Les deux enfants étaient au sol pendant que leur père les frappait violemment avec ses pieds.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s