Comme des garçons le film hommage aux filles de Reims

Petit historique

En 1968, pour la kermesse du journal l’Union Pierre Geoffroy a l’idée de faire jouer un match de football féminin. Il passe une petite annonce. C’est le début d’une aventure extraordinaire qui va conduire à la création d’une véritable équipe le Football Club Féminin de Reims.

Deux ans plus tard le FCF Reims est absorbé par le Stade de Reims. Cinq titres de championnes de France (1975, 1976, 1977, 1980 et 1982) vont venir couronner cette aventure qui va les emmener partout à travers le monde : Etats-Unis, Italie, Mexique, Taiwan,…

Ces pionnières du Stade de Reims vont aussi devenir pour beaucoup l’ossature de la première équipe de France. Elles vont même participer à la Coupe du monde des clubs à Taiwan en 1978.

Une comédie en hommage

Je n’ai pas vécu cette époque mais j’ai grandi en entendant parler de la création du club de foot féminin de Reims. Ma mère jouait encore, papa était président. Avec mon frère on allait aux entraînements que ce soit à la Cerisaie ou encore à la sablière. J’ai toujours connu les archives du club. Les voyages à travers le monde que cette aventure leur a permis.

Tout ce qu’elles voulaient à l’époque c’était jouer au foot. Le féminisme ou la politique ne les intéressait pas.

Il ne faut surtout pas prendre ce film comme un documentaire mais comme un bel hommage. C’est d’ailleurs exactement ce qu’expliquait le réalisateur Julien Hallard lors de l’avant-première à Reims. Certaines scènes ont été inspirées d’anecdotes que les filles ont raconté. Certains vous diront que Pierre n’était pas comme cela. Mais si vous l’aviez connu jamais vous n’auriez pu écrire une comédie. Il était tellement sérieux, charismatique, et intimidant surtout pour la gamine que j’étais. Et puis Pierre était un grand brun deguinguande et je trouve que Max Boublil a un vague air de ressemblance. Les actrices pour la plupart ne savaient pas jouer au foot, mais se sont entrainées pour être crédibles et les scènes de match le sont. Et puis je me fais peut être une idée mais la joueuse avec ses deux frangins me rappelle vaguement quelqu’un…

Moi j’ai aimé ce film. J’ai aimé que ce qu’elles ont accompli soit reconnu. Et même si ce n’était pas leur combat la part de féministe en moi a aimé que les mecs se fassent botter les fesses.

Synopsis du film

Reims, 1969. Paul Coutard, séducteur invétéré et journaliste sportif au quotidien Le Champenois, décide d’organiser un match de football féminin pour défier son directeur lors de la kermesse annuelle du journal. Sa meilleure ennemie, Emmanuelle Bruno, secrétaire de direction, se retrouve obligée de l’assister. Sans le savoir, ils vont se lancer ensemble dans la création de la première équipe féminine de football de France.

commedesgarcons (1)
Les pionnières et les acteurs du film
commedesgarcons (2)
Vanessa Guides avec ma mère et moi
commedesgarcons (3)
Julien Hallard avec ma mère et moi
commedesgarcons (4)
Max Boublil avec ma mère et moi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :