De Saint-Quentin à La Corogne, la vie de Quentin Florent Vinchon ou Luiz Winchon

Aujourd’hui je vous emmène sur les traces d’un collatéral Quentin Florent Vinchon, petit-neveu de mon sosa 294 Joseph Denisart.

Quentin Florent Vinchon est né le 6 septembre 1788 à Saint-Quentin dans l’Aisne. Il est le douzième des quatorze enfants de Joseph Vinchon, cabaretier et sa femme Anne Thérèse Vilman. Je n’ai pas retrouvé son acte de baptême dans le registre de la paroisse où vivait sa famille.

Conscrit de l’an 1808

La conscription constitue le mode principal de recrutement de l’armée sous le Premier Empire. Quentin est un conscrit de l’an 1808. Il y a eu un long processus avant que celui-ci n’arrive dans son régiment. Chaque année, Napoléon Ier fixe le contingent par une loi. Vient ensuite la répartition par départements, puis le Préfet réparti en fonction de la population par arrondissement. Chaque municipalité dresse une liste des jeunes hommes atteignant les 20 ans dans l’année. Ensuite une liste cantonale est établie, chaque conscrit se voit attribuer un numéro. Si il n’y a aucune raison d’exemption ou si le conscrit n’a pas les moyens de se faire remplacer en payant quelqu’un, il doit alors se rendre au chef-lieu de son département. Seuls mais souvent en contingents escortés par des officiers et des gendarmes, ils entament leur voyage vers leurs unités d’affectation. Entre leur domicile et le régiment d’affectation, c’est un long, voire un très long, voyage. Quentin arrive au corps le 16 juillet 1807. Il intègre alors le 26 è régiment d’infanterie de ligne. Il devient capitaine en septembre 1810.

Contrôle de troupe du 26è régiment d’infanterie de ligne sur Mémoire des hommes

Il fait parti des troupes napoléoniennes qui participent à la guerre d’Espagne. Cette guerre n’est pas la plus illustre des guerres napoléoniennes. Les soldats français étaient harcelés par une guérilla populaire, sur le champ de bataille ils ont perdu plusieurs fois contre la coalition Portugal, Espagne et Angleterre. A combien de ces batailles a participé Quentin ? Le 31 décembre 1810 il est rayé du contrôle pour une trop longue absence. Etait-il déjà prisonnier ? Il ne l’est déclaré officiellement que le 1 er juillet 1812. Etait-il retourné dans l’armée entre temps ou a-t-il fallu deux années pour qu’ils indiquent cette information ?

C’est très compliqué d’avoir une idée claire sur son parcours car les informations disponibles en ligne pour son régiment ne correspondent pas à ses années de service.

Une vie en Espagne

Quentin ne rentrera jamais en France. Il s’établit en Espagne à La Corogne (à plus de 1600 km de son lieu de naissance) où il épouse en 1816 une espagnole Maria Abruneiras Albor. Ils auront ensemble deux filles. Il décèdera dans cette même ville en 1848 à l’âge de 60 ans.

Il est important de noter qu’il change de prénom en Espagne, mais les informations sur ses parents sont les bonnes. En tout cas sa famille côté espagnol le connaît sous les prénoms « Louis, Gaëtan, Florent », enfin plutôt sous le prénom Luis.

Sa vie en Espagne n’a certainement pas dû être facile tous les jours. Pour commencer, il a tout de même fait partie de l’armée napoléonienne qui a envahi le pays. De plus cette période de l’histoire espagnole est particulièrement troublée.  Quand Joseph, le frère de Napoléon fini par abandonner le pouvoir, c’est Ferdinand VII qui monte sur le trône. Celui-ci rétablit l’inquisition. Mais en 1820, une révolte éclate en Galice, région où s’est établit Quentin/Luis. Celle-ci se propage dans tout le pays obligeant le roi à appliquer la constitution.  Au décès de celui-ci en 1833, c’est une nouvelle guerre civile qui éclate finalement gagnée par les partisans d’Isabelle la fille de Ferdinand âgée de seulement trois ans au décès de son père. Toute la vie de Quentin/Luis en Espagne aura été durant cette période.

Est-ce que sa famille a su qu’il était toujours vivant ? Surtout que sa mère n’est décédée qu’en 1819.

La suite

J’aimerais beaucoup en savoir plus sur son parcours. Je vais devoir récupérer ses actes de mariage et décès en Espagne cela me permettra peut-être de connaitre son métier dans son nouveau pays. Il faut également que je cherche si il a un dossier au SHD de Vincennes. Il était Capitaine c’est peut-être possible.

Remerciements

Je n’aurais pu écrire ce billet sans les informations qui m’ont été données par Jésus, un cousin descendant de Quentin, par Daniel (qui se reconnaitra) et Emmanuel croisé sur Geneanet.

Sources

3 commentaires sur “De Saint-Quentin à La Corogne, la vie de Quentin Florent Vinchon ou Luiz Winchon

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s