Antoine JULIEN et Marie Rosalie Eusèbe DENISARD

Nous sommes en 1772 à Saint-Quentin (Aisne). C’est là que nait Antoine JULIEN (sosa 146) le 16 janvier. Il est le fils de Pierre JULIEN un briquetier et de Suzanne MAHU. Il est le sixième de leurs dix enfants.

Antoine s’est engagé volontairement dans l’armée. Lors de son mariage il est indiqué comme Sergent réformé de la 4è compagnie du 6è bataillon de canonniers volontaires des côtes du Finistère.

Il épouse le 28 octobre 1798 Marie Rosalie Eusèbe DENISARD une couturière fille de Joseph et Marguerite COQUENET. Ensemble ils auront dix enfants. Trois de leurs enfants décèdent en bas âge. Deux des filles décèdent vers 30 ans, célibataires et sans enfants.

Marie Anne Celinie JULIEN 1799-1831

Elle décède à 32 ans célibataire et sans enfant. Elle était ouvrière de filature.

Sophie, Félicie JULIEN 1800-1857

Elle épouse en 1821 un manouvrier Nicolas CUREAUX avec qui elle aura 5 enfants. Ils ont certainement bouger pour le travail de Nicolas car un de leur fils est né dans l’Yonne.

Jean-Louis JULIEN 1802-1802

Pierre Antoine JULIEN 1805-1874

Il deviendra fileur puis chaudronnier. Il épouse en 1827 Roxelane PEUILLARD une ouvrière de filature. Je ne leur ai trouvé qu’une fille.

Marie Anne Julie JULIEN 1806-1877

Elle devient ouvrière de filature. Elle épouse en 1830 un fondeur de fer François DE SAINT JORRE. Ensemble ils auront 6 enfants.

Jean-Louis JULIEN 1808-1880

Il deviendra briquetier comme son grand-père puis manouvrier comme son père. Il épouse en 1830 Napoléonne, Suzanne MONNOURY. Je leur ai trouvé 3 enfants.·     

Eusèbe JULIEN 1810-1863 (sosa 73)

Elle devient ouvrière de filature. Elle épouse en 1832 Aimé, Joseph JUSTE avec qui elle aura 10 enfants.

Beloni JULIEN 1812-1812

Auguste, Fernand JULIEN 1813-1813

Victoire, Félicité JULIEN 1817-1847

Elle décède à 30 ans célibataire et sans enfant.

Cette image provient de la Bibliothèque en ligne Gallica sous l’identifiant ARK btv1b530850476

La famille était installée dans le Faubourg d’Isle au sud de la ville. Le couple a connu l’occupation de leur ville par les troupes russes en 1814-1815. Au 19 ème siècle, Saint-Quentin connu un grand développement en devenant une ville industrielle prospère. Les productions sont diversifiées, mais la construction mécanique et surtout le textile l’emportent. C’est dans cette dernière branche que travaillait presque toutes les femmes de la famille.

Antoine est d’abord manouvrier. Il fût un temps marchand de légumes, mais certainement suite à ses quelques ennuis judiciaires en 1823 il redevint manouvrier.

Il décède le 29 avril 1835 à 63 ans. Marie Rosalie lui survit 13 ans sans se remarier. Elle décède à 69 ans le 5 avril 1848.

Je n’ai pas plus d’informations sur ce couple.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s