DU Généalogie et Histoire des familles de Nîmes : premières impressions

debordeJe fais partie de la première promo du DU à distance de l’université de Nîmes. Nous sommes à peu près à mi-chemin des examens qui auront lieu mi-janvier.

J’ai déjà passé des diplômes à distance et je trouve celui-ci plutôt bien organisé.

Nous disposons d’un accès au site internet sur lequel sont publiés les cours des profs. Mais nous avons également des cours en direct grâce au logiciel Adobe connect qui est vraiment bien fait car tout le monde peut se connecter en même temps, se voir et parler avec le prof concerné. Ces cours sont en général utilisés comme TD par les profs et c’est plutôt convivial et interactif. En plus les cours sont enregistrés et mis en ligne donc on peut rattraper si l’on en rate un.

Voici mes premières impressions concernant les cours :

Histoire du droit des familles

Bon là j’ai un peu l’impression d’être poursuivie par le boulot. C’est-à-dire que je suis entourée de magistrats mais je ne parle pas magistrats.

Ce cours devrait un peu m’aider à en comprendre certains, enfin j’espère. En même temps comme c’est de l’histoire cela m’a vraiment plu même si il faut vraiment que je bosse pour retenir les dates importantes.

Histoire moderne

Ce cours venant à peine de commencer je ne peux pas encore vous donner mon avis.

Généalogie

J’ai adoré ce cours j’ai vraiment beaucoup appris surtout sur des fonds que je n’utilisais pas. Le problème c’est qu’après chaque cours je n’avais qu’une seule envie c’est de me plonger dans ces nouveaux fonds pour en savoir plus.

En tout cas je vais déjà pouvoir appliquer certaines recherches pour mon mémoire.

Paléographie

Je réapprends à lire. Ce n’est pas évident avec mon cerveau formaté avec l’écriture du 21è siècle. C’est vrai que j’ai l’habitude de lire des actes d’état-civil du 20è, 19è voir du 18è siècle. Mais quand on va plus loin cela devient moins clair. Au final je crois que je vais arrêter de rouspéter contre le curé du 19è qui écrit comme un cochon et qui finalement n’écrit pas si mal, surtout si il n’écrit pas en abréviations.

Héraldique

J’ai l’impression d’apprendre une nouvelle langue. C’est vraiment tout un vocabulaire. Je ne quitte jamais mon manuel car c’est vraiment compliqué pour moi, mais c’est très intéressant. A tel point que quand je vois un blason j’essaye d’appliquer mes connaissances (très limitées pour le moment).

Mémoire

Bon là je pense que vous l’aurez compris c’est ma partie préférée, je dois faire des recherches sur un couple. J’ai choisi un couple d’une branche sur lequel j’avais très peu d’informations. J’ai déjà commencé à vous parler de Jacques et Constance.

Busy mother doing simultaneously many tasks cooking cleaning reading working and talking on the phone

Côté organisation j’ai un peu plus de mal. En même temps mes précédents diplômes j’étais célibataire et sans enfants. Mais je crois que je commence à trouver le bon rythme surtout que mon fiston semble enfin décidé à faire ses nuits.

Pour plus d’info le site de l’université : DU généalogie et histoire des familles à distance

10 réflexions sur “DU Généalogie et Histoire des familles de Nîmes : premières impressions

  1. Deux enfants, un mari, un boulot et un DU par correspondance en prime ! Alors là je dis « chapeau ! ». J’espère que nous allons bientôt tout savoir sur ces « fonds que je n’utilisais pas ».

  2. Merci Céline ! Tu me donnes envie, si tu savais ! Ce qui me fait peur c’est l’organisation et le temps …. Comme @vernabol je dis « chapeau ».
    Les matières ont l’air vraiment intéressantes et l’enseignement bien fait. Ce qui m’attire c’est l’histoire du droit des familles. D’ailleurs aurais-tu quelques conseils bibliographiques à me donner ?

  3. Bravo ! Pas facile de conciler Recherches et Famille… Mais quand on est passionné, tout va bien! Bon courage et accroche-toi ! (Je sais ce que c’est : pour moi, une thèse, un boulot, un mari et quatre enfants… ce fut un grand moment de ma vie !)

  4. Pingback: DU Généalogie et Histoire des fam...

  5. Merci Céline d’avoir pris la peine de nous faire ce retour, il n’y rien de tel pour prendre la mesure de cet enseignement. J’y avais déjà réfléchi lors de la mise en place de cette formation et j’avoue que je suis de plus en plus tentée.
    Je suis allée voir ta recherche de Jean et Constance qui s’annonce passionnante ! J’espère que tu ne tomberas pas sur le même écueil que moi lorsque je suis allée aux AD à Châlons il y a un mois : archives du notaire détruites, damned ! Enfin, j’ai quand même trouvé des choses dans l’enregistrement et les dommages de guerre, mais c’est frustrant : je venais de passer une semaine dans l’Oise pour ma branche paternelle et j’avais trouvé des choses passionnantes justement, dans les minutes des notaires…

  6. Pingback: Au revoir 2015, à nous 2016… |

  7. Pingback: DU Généalogie et Histoire des familles de Nîmes : retour d’examens |

  8. Pingback: 4 ans de l’Univers de Céline en stats |

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s