DU Généalogie et Histoire des familles de Nîmes : retour d’examens

Watermarked PhotoLa devise de la promo est « Fluctuat nec mergitur », promo Bataclan oblige, on verra bien quand on aura les résultats si cela nous colle ou non ! Donc les examens sont terminés et en toute franchise, c’est pas gagné.

Les trois jours ont commencé par une visite aux Archives diocésaines. C’était très intéressant, cela donne des pistes pour de nouveaux fonds à découvrir.

Pour tout vous dire, après le premier devoir qui regroupait les épreuves d’anthroponymie et d’héraldique, je n’avais qu’une seule envie : m’enfuir en courant et rentrer chez moi. L’anthroponymie est intéressante, mais j’ai un peu de mal à contextualiser. Je ne sais pas encore comment je vais pouvoir appliquer le cours. L’héraldique, peut être sympa, mais c’est une langue à part que je ne maîtrise pas. Sans mon manuel, blasonner est une vraie galère. La prof sera contente si elle a 50 % du vocabulaire attendu dans ma copie.

En histoire, j’étais plus dans mon élément, même si j’avais l’habitude de cours de manière chronologique et que le prof l’a abordé de manière thématique. Le cours était super intéressant. Je ne suis pas trop mécontente de ce que j’ai rendu dans l’ensemble. Cependant en voulant faire référence à Marie de Médicis, j’ai écrit Catherine ! A quelques décennies près c’était bon!

Concernant le droit de la famille, je suis plutôt heureuse d’être tombée sur un QCM. Franchement je ne me voyais pas rédiger dans cette matière. Bon j’avoue que pour certaines réponse j’ai fait « Am Stram Gram ».

En généalogie, les questions étaient plutôt bien réparties sur le cours. Je suis furieuse contre moi car il y a de notions que je connaissais et que j’ai été incapable de ressortir. Ça m’agace!

En paléographie, franchement on a déjà eu des textes plus compliqués. Mais 2 heures pour moi c’est trop juste. J’ai l’habitude de travailler un texte en y revenant plusieurs fois. J’espère que la prof aime les devinettes à trous.

Comme depuis toujours j’ai l’impression que les autres ont plus à dire que moi. Et ça ne date pas d’hier, mon prof d’économie en terminale me donnait un nombre de pages minimum à lui rendre pour m’obliger à rédiger car je vais trop à l’essentiel sans développer. J’espère quand même que ce que j’ai rendu sera suffisant. J’aurais franchement voulu pouvoir bosser plus, mais on ne fait pas toujours ce que l’on veut.

C’est presque maintenant que j’ai l’impression que les choses sérieuses vont commencer avec les recherches pour le mémoire sur Jean et Constance. On est limité à 100 pages, je pense que de ce côté là le prof ne sera pas déçu.

Pour relire mes premières impressions

 

7 réflexions sur “DU Généalogie et Histoire des familles de Nîmes : retour d’examens

  1. Merci de nous faire part de ton vécu ; je dois dire que cela me tentait bien mais….c’est pourquoi j’apprécie d’autant plus ton expérience. 😉

  2. Merci, c’est très intéressant pour nous de pouvoir partager ton expérience. J’espère que tu auras une bonne surprise avec les résultats, on a souvent tendance à sous-évaluer son travail…

  3. C’est une chance de pouvoir suivre cette formation, même si l’épreuve est difficile. Tu as bien du courage pour mener à bien une vie familiale, professionnelle et des études.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s