Isidore Garnier et Catherine Boussel

Isidore, Erasme est né sous la Monarchie de Juillet, le 10 juillet 1841 à Uruffe (Meurthe) de Jean-Baptiste et Antoinette Viard. A priori il semble être le dernier de leurs quatre enfants. Il devait se faire appeler Erasme car il signait toujours de ce prénom dans les actes.

Garnier_isidore_signature_1875

Signature d’Isidore Erasme Garnier 1875 – Acte de naissance de son fils Claude

J’aimerais savoir s’il a fait ton service militaire. Les archives en ligne sont trop récentes et son année ne s’y trouve pas. J’espère pouvoir trouver ta fiche matricule le jour où je me rendrais aux archives départementales, cela m’aidera à avoir une idée de ce à quoi il ressemblait. Je pense qu’il ne devait pas être bien grand car ses trois fils mesuraient 1m63 ou 1m64 !

Nous sommes sous la troisième république, le maréchal Mac Mahon est président depuis près de deux ans, quand le 26 janvier 1875, il épouse à Vaucouleurs (Meuse) Catherine, Théodore Boussel. Celle-ci est née sous le second Empire, le 19 avril 1854 de Claude et Catherine Demange. Elle est a priori la seule des quatre enfants nés de cette union qui ait atteint l’âge adulte. Comment se sont-ils  rencontrés ? Elle habite en effet un village à 10 km du sien. Y-est-il allé pour son travail ?

Juste après le mariage, ils s’installent à Uruffe, où naîtra leur premier fils en octobre 1875. Il se prénomme Claude comme son grand-père, je ne pense pas que ce soit le hasard. Il deviendra également vigneron.

Mais le couple ne reste à Uruffe que peu de temps, ensuite il déménage pour Vaucouleurs où naîtront leurs cinq autres enfants.  Pourquoi ne pas être restés à Uruffe ? Est-ce pour des raisons professionnelles ou familiales ?

Appoline qui naît en 1877 ne vivra que 3 ans. Elle naît et décède chez ses grands-parents Boussel. Vivent-ils avec eux à ce moment-là ? Longtemps après ils seront voisins.

Louis qui est né en 1879 sera cultivateur et se mariera avec Blanche Chapiteau. Il fut exempté de service militaire pour des raisons de santé. Rappelé en 1917 il fut renvoyé chez lui toujours pour raison de santé quelques mois plus tard.

Henri arrive en 1882, il deviendra également mouleur et épousera Alice Leclain. Il est mort pour la France de maladie en août 1918. Je ne lui ai pas trouvé de descendance.

Garnier_Henri_MPF

Fiche Mort pour la France d’Henri Garnier – Source Mémoire des hommes

Adèle née en 1885, elle épousera Alfred Royer. Je vous ai déjà parlé de ce couple ici

Marie-Antoinette enfin quelques années plus tard en 1890. Elle sera femme de chambre et aura au moins deux enfants. Sur le recensement de 1911, elle est dite veuve Aubert. Cependant son mari n’est pas le père de son fils car celui-ci né sous le nom de Garnier.

En 1896, Isidore est devenu vigneron. Est-ce pour travailler avec son beau-père qu’il a changé de métier ? Lorsque sa femme Catherine décède en 1901 il est devenu propriétaire – cultivateur. Que s’est-il passé pour qu’en si peu de temps il change encore de métier ? Je perds sa trace après le mariage d’Adèle en 1903, il n’apparaît pas sur le recensement de 1906.



Ce que je voudrais trouver

  • Le parcours militaire d’Isidore
  • Savoir si Claude s’est marié
  • Trouver si Henri a eu des enfants avant de décèder.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s