L’effet papillon : comment un article de journal débloque une branche

J’ai bénéficié pendant 1 mois de Retronews donc j’en ai profité pour le tester. J’ai associé plusieurs noms de ma famille avec des communes. Et en le faisant avec le nom Béglot et Reims j’ai trouvé un article concernant le décès d’un cocher en 1895. Je ne sais pas pourquoi mais quelque chose me disait de creuser sur cet homme.

Article de l’Indépendant rémois du 17 juillet 1895

J’ai donc récupéré son acte de décès qui étonnamment situe la mort chez lui alors qu’il est indiqué dans l’article qu’il est mort dans sa voiture.

Cet homme se nommait Joseph Béglot. D’après son acte de décès il était né vers 1817 à Rethel. Mon sosa 124 Andre Joseph Béglot est lui aussi né dans les Ardennes vers 1803. Il a longtemps vécu à Rethel. Mais du fait de la lacune des fonds du aux guerres je suis bloquée.

Grâce à l’éloge funèbre prononcé par M. Lothelain, président du conseil d’administration de la compagnie des voitures de place dont faisait partie Joseph Béglot j’ai de nombreuses informations sur la vie de Joseph que j’ai décidé de vérifier.

Voici le résumé de cet éloge funèbre. D’après lui Joseph naquit à Rethel vers 1810. Il devint sellier bourrelier avant de s’engager dans les hussards à l’âge de 18 ans. Il y resta douze ans avant de se retirer à Reims. Il entra au service de M. Verdelot en tant que cocher. Il resta au service de celui-ci pendant 18 ans jusqu’à un tragique accident qui couta la vie de son patron et dont il faillit également être victime. En 1868, il entra au service de M. Mailfait. Suite à l’invasion allemande  il fut réquisitionné en tant que convoyeur sans pouvoir donner de nouvelles à sa famille pendant plusieurs mois. En 1874 il rentra à la Compagnie des voitures de place. Il y resta 21 ans jusqu’à son décès place Royal.

Joseph a certainement eu le droit à cet éloge car il était président du syndicat des cochers.

Faire-part de décès de Joseph Béglot – Souce J-Y Sureau sur Geneanet

Dans l’acte de décès j’ai découvert que Joseph était veuf. Sa femme se nommait Anne-Rose Dhieu. J’ai donc cherché s’il existait des informations sur ce couple. Ils se sont mariés à Toul en 1850. Grâce à cet acte de mariage j’ai découvert le nom de ses parents Gilbert Béglot et Marie-Josèphe Leglat. Joseph et Anne-Rose profitent de leur mariage pour reconnaitre leur fille Victorine née 15 ans plus tôt.

En consultant les décès sur Rethel pour retrouver  Gilbert Béglot j’en ai trouvé un en 1854. Et il s’avère que le déclarant été André Joseph Béglot, serrurier. C’est mon sosa. Il est le fils de Gilbert et de sa première femme Elisabeth Gilbert. Ainsi Joseph le cocher décédé à Reims est le demi-frère de mon sosa. Ce décès me permet d’avancer et de découvrir une génération supplémentaire.

Gilbert Béglot – Génération 8

Gilbert est né à Puiseux dans les Ardennes le 18 septembre 1774. Il est le fils de Gilles et Poncette Fay cultivateurs.

Pour le moment je ne lui ai trouvé qu’une sœur Marie-Jeanne qui a près de 20 ans de plus que lui.

Gilbert sera cultivateur puis aubergiste à Rethel. Il épouse à Jandun Elisabeth Gilbert le 10 novembre 1800 avec qui il aura au moins trois enfants :

  • André, Joseph mon sosa, né le 7 mai 1803
  • Jean-Baptiste né le 31 janvier 1805
  • Marie-Jeanne née vers 1806, elle deviendra couturière. Elle décède en 1855 chez son frère André, Joseph.

Je ne sais quand décède Elisabeth ni quand Gilbert se remarie mais avec Marie-Josèphe Leglat il aura au moins deux enfants :

  • Joseph né le 2 mars 1819 mon fameux cocher
  • Jean-Baptiste, Honoré né le 2 mars 1823. Il deviendra menuisier.

Il me manque beaucoup d’informations du fait des lacunes mais je n’avais qu’André, Joseph donc j’ai quand même bien avancé sur cette branche au final.

André, Joseph (génération 7)

En poursuivant mes recherches et cette fois grâce à l’indexation j’ai trouvé quatre nouveaux enfants pour le couple André, Joseph et sa femme Marie-Louise Bertaux.

Pour le moment je leur ai trouvé 7 enfants :

  • Joséphine, Henriette, Elisabeth née le 7 aout 1831 à Rethel. Elle épouse en 1861 Louis-Nicolas Siméon un employé dans une sucrerie.
  • Henri, Jean-Baptiste né le 24 mai 1838, il deviendra serrurier puis ajusteur. Le 14 mai 1868 il déclare la naissance de sa fille Marie-Catherine qu’il a eu avec Marcelline Fournaux une ouvrière en laine de 17 ans. Le bébé décède à 11 jours. Ses parents ne se marieront pas. Deux ans plus tard en 1870, il se fiance avec Scholastique Simon. Ils vivent tous les deux à Reims. Cependant le mariage ne sera jamais célébré. Finalement, le 22 juin 1872 il épouse à Warmeriville Marie-Appoline Eme avec qui il aura au moins 3 enfants.
  • Nicolas, Henri né le 14 janvier 1840.
  • Aline, Alexandrine née le 27 janvier 1841. Elle décède 4 mois plus tard à Avançon alors qu’elle était placée en nourrice.
  • Louis, Joseph né le 15 novembre 1843. Il deviendra serrurier. Il épouse le 10 mai 1870 Eugénie Barthelemy. Ils auront deux fils dont Alexandre qui épousera Pauline Halary une sœur de mon arrière-arrière-grand-mère (sosa 19)
  • Simon, Louis né le 13 novembre 1845. Il deviendra également serrurier. Il épouse Elodie Lardenois le 31 aout 1867. Ils auront a priori 7 enfants.
  • Henriette, Juliette, Philomène née le 12 juin 1848. Elle décèdera 14 jours plus tard.

Du fait de l’écart de 7 ans entre les deux premiers enfants je suis persuadée de ne pas avoir trouvé tous les enfants.

Il me manque encore beaucoup d’informations, pour beaucoup je n’ai pas la date de décès mais j’espère qu’un jour cela se débloquera.

4 réflexions sur “L’effet papillon : comment un article de journal débloque une branche

  1. Quelle chouette aventure ! J’aime tellement les petits détails annexes que peuvent donner les articles…

    Et sinon, si tu as une inscription à une bibliothèque, pense à vérifier si ça ne te donne pas droit à des visionnages en ligne d’institutions partenaires (comme justement Retronews).

  2. Bravo pour cette trouvaille ! Pour la suite, je suppose que vous avez fouillé les tables décennales et autres minutiers de notaires… par curiosité: comment organisez-vous vos notes (fichiers par nom? notes manuscrites? logiciel spécialisé?)
    Bonnes recherches!

    marinatorre.fr

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s