Henri Volondat et Léa Jouanetaud

Henri et Léa sont mes sosas 10 et 11. Voici les quelques informations que j’ai sur eux.

livret_militaire_volondat_henri

Livret militaire d’Henri Volondat

Henri Volondat est né le 3 novembre 1896 à Arrènes dans la Creuse de Sylvain et Marie Rochette. Il est le troisième de cinq enfants. Il sera maçon comme son père. De la classe 1916, il est incorporé dès le 10 avril 1915 au 78ème régiment d’infanterie. Il passera par les 63è puis 104è R.I. Il sera évacué pour intoxication le 27 septembre 1918. Il passera le temps qui reste d’hôpital en hôpital. Les commissions ne lui reconnaîtront pas d’invalidité indemnisable. De la première guerre mondiale il aura une citation « Très bon soldat. A fait preuve de beaucoup d’énergie et d’un grand courage pendant les journées du 15 au 22 juillet 1918 ». Il sera également décoré de la croix de guerre avec étoile de bronze.

Léa née le 22 juin 1898 à Reims. Elle est la troisième des sept enfants de Paul et Marie-Angèle Bourrat. Elle sera repasseuse.

Je ne sais à quelle époque ils se sont rencontrés mais sur une carte postale datée de 1917 Henri écrit à « ma Léa bienaimée » donc ils se connaissaient avant la guerre. Leurs pères sont de Saint-Goussaud dans la Creuse, village qui comptait un peu plus de 1000 habitants dans les années 1860 à 1900, il est possible donc que les familles se soient connues à cette époque.

MariageHenriVolondat.JPG

Photo du mariage d’Henri Volondat et Léa Jouanetaud (couple de droite) en 1919

Ils se sont mariés le 2 octobre 1919 en même temps que l’une des sœurs d’Henri, Angèle. Dans leur contrat de mariage j’ai découvert que Léa avait apporté un peu plus au ménage (137 francs pour être précise). Ils s’installent dans le quartier Ste-Anne à Reims.

rue_villedommange

Maison d’Henri et Léa après la seconde guerre mondiale

Henri sera donc maçon. Il construira sa maison rue de Villedommange 2 fois, la première dans les années 20 et la seconde après la seconde guerre mondiale.

henri_macon

Henri assis sur l’échaffaudage avec le béret reconstruit sa maison (date indéterminée)

Henri et Léa auront trois enfants, deux filles et un garçon. Léa décédera en 1960 et Henri en 1969.


Ce que je voudrais trouver

  • le parcours du régiment d’Henri pendant la première guerre mondiale
  • des informations sur le parcours professionnel d’Henri, je sais qu’il a dirigé des chantiers de construction sur Reims.
  • plus d’informations sur leurs frères et soeurs
  • un lien entre les familles en Creuse permettant d’expliquer qu’ils se connaissaient avant alors qu’ils vivaient dans des départements différents (enfin normalement)

5 réflexions sur “Henri Volondat et Léa Jouanetaud

  1. Pingback: Henri Volondat et Léa Jouanetaud | G&eac...

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s